Étude sur la valeur de la profession d’architecte paysagiste au sein de la société canadienne

0

En 2015, le Comité de promotion de l’AAPC a demandé à Analytic-OR, un cabinet d’experts-conseils établi à l’Î.-P-E., d’entreprendre une étude sur la valeur de la profession d’architecte paysagiste au sein de la société canadienne. Nous avions pour objectif de colliger des données qui nous permettraient d’orienter nos efforts de promotion. Le rappport complèt est disponible en anglais seulement. Vous pouvez en obtenir une copie en communiquant au executive-director@csla-aapc.ca

Étude sur la valeur de la profession d’architecte paysagiste au sein de la société canadienne

L’étude présente une analyse des incidences sociales et économiques de l’industrie de l’architecture de paysage et de la profession d’architecte paysagiste au Canada, et elle évalue l’importance de leur contribution économique et financière. Bien que le rapport traite de certains aspects de l’incidence sociale positive de la profession déterminés au cours de l’étude, l’évaluation de la portée de l’incidence sociale du travail des professionnels et des entreprises débordait du cadre du projet. 

La plupart des données utilisées pour analyser l’incidence économique de l’industrie et de la profession sont tirées des tableaux de données de Statistique Canada sur l’économie, l’industrie, la population active et le recensement. Le cabinet a également eu recours aux données du Système de projection des professions au Canada (SPPC) d’Emploi et Développement social Canada.

En juin 2015, on a recensé 851 cabinets d’architectes paysagistes au Canada. Ces derniers ont été classés comme de petites entreprises comptant un effectif de moins de 100 employés. La majorité des services d’architectes paysagistes ont été fournis aux entreprises (56 %). Les ventes de services aux gouvernements, aux organismes à but non lucratif et aux établissements publics s’établissaient à 28 % du total des ventes. Les ventes de services aux particuliers et aux ménages, ainsi que les exportations représentaient respectivement 12 % et environ 5 % des activités de services. En 2013, les recettes d’exploitation de l’industrie se chiffraient à 358,7 M$, soit une augmentation de 10 % par rapport à 2012.

Sur le plan national, la contribution de l’architecture de paysage au PIB en 2014 s’élevait à plus d’un milliard de dollars. Elle a généralement augmenté de plus de 10 % par an. L’activité économique de l’industrie de l’architecture de paysage a un effet multiplicateur de 2,1 à l’échelle nationale, ce qui signifie que chaque dollar investi en architecture du paysage génère 2,10 $ d’activité économique.

Lors du recensement de 2011, on comptait 1735 architectes paysagistes au Canada. Soixante-quinze pour cent étaient des employés, soit la majorité, et 25 % des travailleurs autonomes. En 2012, les traitements, salaires et avantages sociaux des architectes travaillant directement pour l’industrie des services d’architecture de paysage ont totalisé 158 M$.

L’évolution de l’industrie est qualifiée d’équilibrée. On s’attend à ce que l’offre et la demande restent stables jusqu’en 2022. Les départs à la retraite constituent la composante le plus élevée de la demande au sein de l’industrie et les diplômés représentent la composante la plus importante de l’offre. L’industrie devrait connaître une croissance de l’emploi total de l’ordre de 5 % entre 2012 et 2022.

Faits saillants de l’étude

  • Sur le plan national, la contribution de l’architecture de paysage au produit intérieur brut (PIB) en 2014 s’élève à plus d’un milliard de dollars et a généralement augmenté de plus de 10 % par an.
  • Chaque dollar investi dans l’architecture de paysage au pays génère 2,10 $ d’activité économique.
  • Chaque million de dollars de dépenses dans des projets d’architecture de paysage crée 12,83 emplois à l’échelle nationale.
  • Près de la moitié des architectes paysagistes travaillent dans des cabinets d’architecture de paysage, l’autre moitié travaille dans divers domaines, notamment l’administration et l’éducation publiques.
  • Selon Statistique Canada, on comptait 851 cabinets d’architectes paysagistes au Canada en juin 2015.
  • En 2013, la majorité des services d’architecture de paysage ont été fournis aux entreprises (56 %). Les ventes de services aux gouvernements, aux organismes à but non lucratif et aux établissements publics s’établissaient à 28 % du total des ventes. Les ventes de services aux particuliers et aux ménages, ainsi que les exportations représentaient respectivement 12 % et environ 5 % des activités de services.
  • Sur le plan régional, près des trois quarts (74 %) des cabinets d’architecture de paysage sont situés en Ontario (40 %), au Québec (23 %) et en Colombie-Britannique (16,7 %).
  • La représentation des femmes dans la profession d’architecte paysagiste est inférieure à la moyenne (38 % comparativement à 48 % en moyenne dans toutes les autres professions).
  • En 2011, l’Enquête nationale auprès des ménages de Statistique Canada indique un taux d’emploi de plus de 90 % pour les architectes paysagistes diplômés depuis 5 ans.
  • Le nombre d’emplois en architecture de paysage augmente et l’offre de main-d’œuvre devrait correspondre à la demande jusqu’en 2022.

land