Relations gouvernementales

Messages clés pour promovoir la profession auprès du gouvernement

L’information ci-dessous peut servir à présenter la profession d’architecte paysagiste à des candidats que vous pourriez rencontrer lors d’activités communautaires comme des barbecues d’été, ou dans le cadre de rencontres privées. Cette information pourrait s’avérer utile lorsque vous rédigez des lettres aux journaux, aux candidats ou lorsque vous écrivez des commentaires et des avis destinés aux médias locaux de votre circonscription.

  • Les architectes paysagistes sont des experts-conseils qui peuvent aider les législateurs et les décideurs du gouvernement à prendre des décisions éclairées dans des domaines pertinents, notamment l’environnement et le changement climatique, les ressources naturelles, les infrastructures, les collectivités et le patrimoine canadien.
  • Les architectes paysagistes sont des experts dans de nombreux domaines présentant un intérêt pour les législateurs et les décideurs du gouvernement, notamment l’adaptation au changement climatique et l’atténuation de celui-ci, le patrimoine culturel, l’urbanisme en tenant compte de l’environnement, l’aménagement du territoire, la gestion des ressources et le développement durable, le design et le réaménagement des zones urbaines et rurales.
  • En ce qui concerne l’adaptation au changement climatique, les architectes paysagistes sont bien placés pour aider à préparer la société et les écosystèmes canadiens aux changements environnementaux à court et à long terme, de même qu’à l’évolution météorologique et climatique.
  • Les architectes paysagistes souhaitent participer aux discussions politiques pertinentes pour aider le gouvernement à prendre des décisions éclairées dans les domaines pertinents. 
  • L’architecture de paysage contribue chaque année au PIB à la hauteur de 1 milliard de dollars et augmente d’environ 10 % par année. L’activité économique de l’industrie de l’architecture de paysage a un effet multiplicateur supérieur à 2 pour 1 à l’échelle nationale, ce qui signifie que chaque dollar investi en architecture du paysage génère 2,10 $ d’activité économique. 
  • Chaque million de dollars de dépenses dans des projets d’architecture de paysage crée 12,83 emplois à l’échelle nationale.
  • En juin 2015, on a recensé 851 cabinets d’architectes paysagistes au Canada. Ces derniers ont été classés comme de petites entreprises comptant un effectif de moins de 100 employés.
  • En général, l’architecture de paysage offre un impact multiplicateur plus important sur le PIB et l’emploi que ne le font les professions connexes et l’ensemble du secteur de la construction. 

Trousse des relations gouvernementales et documents à l’appui

NOUVEAU! Exposé sur les communautés viables de l’AAPC

Téléchargez l'Exposé sur les communautés viables de l’AAPC, qui illustre comment l’architecture de paysage rend nos collectivités plus habitables.

Comment utiliser ce document

Les membres de l’AAPC peuvent utiliser le mémoire sur les collectivités habitables pour :

  • présenter la profession lors de rencontres avec des professions connexes
  • défendre la profession aux niveaux municipal, provincial et fédéral
  • informer les clients des avantages de la profession

Télécharger l'Exposé ici...

1. Fiche de renseignements de l’AAPC
2. Présentation PowerPoint sur l’AAPC
3. Données du tableau de bord sur la profession et l’AAPC 
4. Revue Landscapes|Paysages
5. Exposé de principe et présentation sur l’adaptation au changement climatique


L'AAPC présente un mémoire prébudgétaire au Comité permanent des finances de la Chambre des communes

Chaque année, l'AAPC présente un mémoire au Comité permanent des finances. Cette année, le thème de la consultation était :  

L’urgence climatique : la transition requise vers une économie faible en carbone

L'AAPC a présenté quatre recommandations. Veuillez télécharger le mémoire au complet ici.


Recommandation 1 : Que des fonds fédéraux soient consacrés à la mise en oeuvre (c.-à-d. coordination, communication et action) de la résilience faible en carbone à tous les ordres de gouvernement et dans la société afin de stimuler la transition vers une économie à faibles émissions de carbone.

Recommandation 2 : Que le gouvernement fédéral inclue l’exigence de services d’architecture de paysage au sein des ministères.

Recommandation 3 : Que les activités d’approvisionnement du gouvernement fédéral mettent l’accent sur les critères en matière de changements climatiques et de résilience faible en carbone comme éléments des critères de sélection fondés sur les qualifications lorsqu’il s’agit d’obtenir tous les services, y compris ceux des architectes paysagistes.

Recommandation 4 : Que le gouvernement fédéral assure un financement important pour éliminer le cloisonnement entre les professions scientifiques et celles axées sur la planification et la conception grâce à la création d’équipes de changements climatiques multidisciplinaires et collaboratives, dans le but de souligner la valeur des écosystèmes et des systèmes fondés sur la nature dans la transition vers une économie à faibles émissions de carbone.

AAPC | CSLA 12 crois. Forillon, Ottawa (ON) K2M 2W5