Jurés des Prix d'excellence

Rencontrez les membres du jury des Prix d'excellence 2020
Doris Chee, OALA, AAPC

Doris Chee est architecte-paysagiste en Ontario et possède une vaste gamme d’expériences dans les secteurs public et privé. Sa carrière l’a amenée à développer ses compétences en architecture de paysage à divers titres. En commençant comme concepteur de parc jusqu’à travailler pour la plus grande entreprise de services publics en Ontario et en Amérique du Nord, en élaborant et en améliorant les politiques et les programmes d’atténuation environnementale et de durabilité, son travail l’a mise au défi de se concentrer sur l’impact et la réduction des effets et des retombées de l’intervention humaine tout en respectant les processus naturels. Elle a notamment travaillé comme conceptrice dans le cadre de concours pour représenter l’OALA à diverses réunions avec des politiciens et des professionnels alliés afin de travailler avec des ingénieurs au développement du système de transmission électrique de la province. La gestion d’équipes, qu’il s’agisse du Conseil de l’OALA ou d’une équipe de projet composée d’ingénieurs, d’écologistes, de responsables des relations publiques et de gestionnaires d’actifs, lui a donné l’occasion d’apprendre des autres. C’est cet apprentissage, qui la défie chaque jour et qui ne cesse de l’étonner de la beauté de la nature et de ce que l’on peut apprendre.

 
Bernard St-Denis, AAPQ, AAAPC

Bernard St-Denis est professeur agrégé à l’École d’urbanisme et d’architecture du paysage de l’Université de Montréal, où il a travaillé pendant vingt ans. Son enseignement et ses intérêts scientifiques comprennent les buts, les usages et les significations des espaces publics, les fondements théoriques des pratiques d’architecture de paysage dans le contexte nord-américain, ainsi que l’esthétique et la signification des paysages et des jardins conçus. Avant sa carrière universitaire, Bernard a travaillé comme architecte paysagiste pendant 15 ans à la Ville de Montréal et comme praticien privé pendant cinq ans. Au cours de la dernière décennie, il a participé directement à la mise en œuvre, à l’élaboration et à l’accréditation du programme de maîtrise en architecture du paysage de l’Université de Montréal. Il siège au Comité consultatif de la planification, du patrimoine et de la mise en valeur de la Commission de la capitale nationale du Québec. Il siège au conseil d’administration de l’Association des architectes paysagistes du Québec et est membre du Conseil d’agrément en architecture de paysage de l’AAPC.

 

Andrea Kennedy, AALA, AAPC

Andrea est diplômée du programme de maîtrise en architecture du paysage de l’Université du Manitoba et a depuis exercé la consultation privée. Elle a commencé et développé sa carrière chez HTFC Planning & Design à Winnipeg avant de déménager en Alberta où elle pratique actuellement avec une équipe collaborative, diversifiée et inspirante au studio de DIALOG à Calgary. Elle possède plus de douze ans d’expérience dans un large éventail de projets d’architecture de paysage, de typologies et d’échelles, allant des terrasses de trottoir aux places municipales en passant par les plans directeurs du campus et la planification communautaire rurale. Elle a de l’expérience dans toutes les phases de conception avec une passion pour la collaboration sur la pensée globale qui conduit à la conception réfléchie et innovante. Andrea est passionnée par l’excellence du design. Son travail est guidé par l’intention d’utiliser une touche légère pour révéler le caractère unique d’un lieu, tout en créant des espaces qui soutiennent une riche expérience utilisateur. Elle s’efforce non seulement de répondre aux besoins des utilisateurs, mais aussi de révéler le potentiel d’un lieu – comment il pourrait être utilisé, maintenant et à l’avenir. Elle est également un membre actif de la communauté du design professionnel, un professionnel accrédité SITES et un associé vert LEED, et elle aime être inspirée et contestée par les designers de la prochaine génération.

 

Constantina Douvris, MALA, AAPC

Constantina est associée principale chez HTFC Planning & Design à Winnipeg. Sa carrière de 20 ans comprend des travaux qui célèbrent les attributs culturels et naturels des lieux à diverses échelles. Elle possède une vaste expérience de la planification urbaine communautaire, de la facilitation et de l’établissement de consensus, ainsi que de nombreuses stratégies à long terme pour un développement réussi. Elle a été architecte paysagiste principale de projet dans le cadre de nombreux projets primés, comme la revitalisation du centre-ville et le plan directeur de la Ville de Kenora, y compris leur plan renouvelé Harbourfront, Main Street et wayfinding, ainsi que le parc provincial Upper Fort Garry, récipiendaire du Prix d’excellence du jury de l’AAPC en 2018 et du Prix d’accès de Winnipeg en 2017. À l’heure actuelle, elle est responsable de la conception de projets de revitalisation du centre-ville de la ville de Churchill, du Plan directeur commun de Halifax et de plusieurs subdivisions polyvalentes. Chacun de ces projets respecte des normes de conception élevées et l’approche collaborative et centrée sur les personnes de Constantina en matière d’aménagement de lieux.

 

George Harris, AALA, NuALA, AAPC

George est un architecte paysagiste professionnel qui a consacré les 25 dernières années à la construction et à la protection de lieux et d’espaces extérieurs dans les collectivités de l’Ouest et du Nord du Canada. Il est associé directeur chez George Harris Collaborative Inc. une pratique internationale avec des bureaux au Caire (Égypte), à Djeddah (Arabie saoudite) et à Calgary (Canada). Leur travail s’étend de la ville, parcs publics régionaux, rues complètes, plans directeurs de loisirs, plans de revitalisation communautaire et systèmes de gestion des eaux pluviales – tous axés sur la conception et les pratiques durables. Bon nombre de ces projets ont reçu des prix de divers ordres professionnels. George est reconnu dans les cercles d’architecture de paysage du Canada comme quelqu’un qui redonne aux autres. Pour les futurs architectes paysagistes, George partage ses connaissances à titre d’instructeur à temps partiel au département d’architecture de paysage de l’Université de Calgary. Auparavant, il était leur « praticien en résidence ». Aux partenaires professionnels, George présente des exposés à diverses conférences de l’industrie. Un de ses exposés récents était un article sur une nouvelle approche de planification pour les lieux arctiques à la conférence 2018 de l’American Association of Arctic Science.

 

Devin Segal, APALA, OALA, AAPC

Devin est directeur de l’architecture de paysage chez Fathom Studio (anciennement Ekistics Plan+Design), une firme de design interdisciplinaire à Halifax. Au cours des huit dernières années, il a eu l’occasion privilégiée de diriger de grandes équipes multidisciplinaires dans le cadre de plusieurs grands projets publics dans des collectivités du Canada atlantique, y compris des paysages de rue, des zones riveraines, des parcs, des sentiers et des projets urbains polyvalents à grande échelle. Sa passion est de faire passer les projets du concept à la pleine réalisation tout en portant le fil conceptuel dans les détails de construction qui sont significatifs et évocateurs du lieu dans lequel ils sont construits. Devin est un ardent défenseur de la profession sur la côte Est et un membre actif de l’APALA où il est actuellement président élu. Bien qu’il soit fier de représenter les provinces de l’Atlantique au sein du jury, il est aussi un fier Winnipegois. Devin est titulaire d’une maîtrise en architecture du paysage et d’une licence en conception environnementale de l’Université du Manitoba. 

 

Illarion Gallant, BCSLA, AAPC

Illarion est l’un des deux directeurs de l’entreprise de conception et de construction Rusnak Gallant Ltd. basée à Victoria, en Colombie-Britannique.Il a fait le séjour sur la côte Ouest à partir de Toronto en 1979 et a obtenu son diplôme du Collège d’art et de design Emily Carr de Vancouver en 1988. Cela comprenait une étude à l’étranger en Allemagne et en Autriche avant la chute du mur. Là, il s’est concentré sur la sculpture de pierre et l’art terrestre qui a été le catalyseur de sa relation continue avec l’art public à grande échelle dans le paysage. Son travail porte sur des domaines résidentiels haut de gamme, des jardins de la maison de soins infirmiers Alzheimer, des œuvres d’art commémoratives et de célébration emblématiques dans les domaines public et privé. En tant qu’artiste, son œuvre la plus visible est la sculpture publique à grande échelle. Le thème prédominant est le dialogue continu entre le paysage en tant que phénomène naturel et le paysage en tant que tissu urbain qui caractérise l’intervention humaine historique. Le précédent historique d’un lieu sert à éclairer la « signification » de chaque œuvre d’art à un endroit et à un moment particulier. Le succès de sa pratique repose sur sa capacité à développer des concepts et à les communiquer clairement. Ses antécédents solides en conception conceptuelle, en art public, en construction et en fabrication lui permettent d’adopter une approche pragmatique mais sans limites pour créer à la fois de l’art et des paysages.

 

Giovanna Borasi, Juré externe

Architecte, éditrice et conservatrice, Giovanna Borasi s’est jointe au Centre canadien d’architecture (CCA) en 2005, d’abord comme Conservatrice, Architecture contemporaine (2005-2010), puis comme Conservatrice en chef (2014-2019). Elle est directrice de la CCA depuis janvier 2020. Le travail de Borasi explore d’autres façons de pratiquer et d’évaluer l’architecture, en tenant compte de l’impact des questions environnementales, politiques et sociales contemporaines sur l’urbanisme et l’environnement bâti. Elle a étudié l’architecture au Politecnico di Milano, a travaillé comme rédactrice en chef de Lotus International (1998–2005) et de Lotus Navigator (2000–2004), et a été rédactrice en chef adjointe d’Abitare (2011–2013). Le plus récent projet de conservation de Borasi, est une série de documentaires en trois parties qui examine la modification des définitions de la maison et des sans-abri en raison des pressions urbaines et économiques. La première itération, Ce qu’il faut pour faire une maison, a été créée l’année dernière à New York et continuera à circuler dans les festivals de films du monde entier. En février, il a été projeté à la 58e Commission du développement social au Siège des Nations Unies. 

AAPC | CSLA 12 crois. Forillon, Ottawa (ON) K2M 2W5