Les lauréats des prix d'excellence pour étudiants 2023

Le programme de prix d'excellence pour les étudiants est basé sur les meilleurs travaux d'une thèse ou d'un stage, et d'un projet d'atelier.

Le programme vise à reconnaître et à promouvoir l'excellence dans les établissements d'enseignement de la profession et à reconnaître l'excellence des travaux des étudiants des programmes de l'AAPC accrédités par l'AAC. 

Merci aux jurés Nastaran Moradinejad, Matt Williams et Bernard St-Denis.

Voir les lauréats des Prix d'excellence 2023

Félicitations aux lauréats de 2023 :

Stefan Herda, Thèse
Sept générations à la centrale nucléaire de Pickering

pickering

La centrale nucléaire de Pickering est l'une des plus anciennes centrales nucléaires du monde et la deuxième du Canada. Elle produit 13 % de l'électricité de l'Ontario et emploie 3 000 personnes. Exploitée depuis quatre ans, la centrale nucléaire de Pickering devrait être déclassée en 2025. Alors que Pickering est "mise en veilleuse" par ses propriétaires, l'Ontario Power Generation prévoit que son démantèlement s'étendra sur plusieurs décennies.

Alors que les installations nucléaires de la région des Grands Lacs approchent de la fin de leur vie opérationnelle, l'architecture du paysage peut mener la réimagination culturelle et écologique des précieux sites riverains qu'elles occupent. Cette thèse explore une série de conditions provisoires et futures de la centrale nucléaire de Pickering au fur et à mesure de son évolution. Remettant en question l'approche déterministe du plan directeur, cette thèse dépeint une gamme de résultats à travers les échelles de temps, explorant la transformation de Pickering Nuclear d'une source de production d'énergie en paysages de séquestration du carbone, un site pour les gens et toutes nos relations et potentiellement, un futur site de production d'énergie durable.

Le jury a été très impressionné par le traitement par M. Herda d'un sujet pertinent avec une vision générationnelle. Le sujet remet en question les thèmes actuels de l'architecture paysagère, et sa recherche propose de multiples solutions rigoureuses et bien développées pour rendre l'espace à l'usage public. Le jury a été particulièrement impressionné par les recherches approfondies présentées dans la thèse, accompagnées d'un argumentaire solide, systématique et cohérent autour de sa proposition.
À propos de Stefan Herda

stefan

Ayant grandi en explorant les ravins de Scarborough, Stefan a nourri une curiosité pour les connaissances botaniques et l'apprentissage de la terre qui l'a conduit à une carrière dans les arts visuels. Après plusieurs années d'exposition et de travail dans divers médias, Stefan a réorienté ses intérêts vers la réalisation de projets communautaires et la compréhension de la conception de plantations réussies.

Stefan a obtenu un baccalauréat en arts plastiques de l'Université de Guelph et une maîtrise en architecture de paysage de l'Université de Toronto. Il a été sélectionné comme boursier régional de la Fondation d'architecture de paysage du Canada en 2021 et a reçu la médaille d'or Heather M. Reisman pour sa thèse "Seven Generations of Pickering Nuclear". En tant que mentor diplômé de Nikibii Dawadinna Giigwag, un programme dirigé par des jeunes et des aînés autochtones basé en Ontario, Stefan a développé un enthousiasme pour cultiver la connaissance du paysage chez les autres. Stefan réside actuellement à Brooklyn, dans l'État de New York, et est concepteur principal chez Michael Van Valkenburgh Associates Inc.

Chloé Henri et Francis Laforest, Projet d'atelier
La Passerelle des générations

passerelle

La passerelle des Générations est un projet qui vise à réconcilier le domaine privé et public en redonnant accès aux berges de la rivière des Prairies aux résidents du quartier. Située à l’arrière du Quartier des générations, elle est la pièce unifiante de la promenade du chemin fondateur Gouin. La passerelle offre des paysages à l’esthétique sobre et naturelle ; un équilibre à l’image des désirs des diverses parties prenantes. La nouvelle passerelle est un ouvrage hybride qui associe les techniques de génie conventionnel à une infrastructure verte. L'enrochement d’Hydro-Québec, qui causait une rupture paysagère, est transformé et valorisé de façon à tirer parti d’une rive à la fois résiliente et sécuritaire. Puisque l’endroit est fortement minéralisé actuellement, le projet à l’objectif de métamorphoser l’arrière- cour du secteur en un espace où la biodiversité du littoral est célébrée.

Le concept s’appuie sur les notions de biens communs et de droits de propriété pour offrir plusieurs espaces hiérarchisés selon les limites de l’intimité et l’ouverture. Ainsi, le projet présente une stratégie qui s’échelonne sur le privé, le semi-privé et le public.

Selon le jury, ce projet d'atelier était clair, intelligent, intéressant et bien pensé. Il comportait d'excellents graphiques et démontrait comment de petites interventions qui sont de bonnes solutions techniques peuvent avoir un grand impact. Le jury a été particulièrement impressionné par l'analyse à grande échelle du projet et par la contextualisation de l'approche grâce à des détails tels que des panneaux d'interprétation, qui renforcent le sentiment d'appartenance à un lieu.
À propos de Chloé Henri

chloe

Bachelière en design de l’environnement et finissante à la maîtrise en architecture de paysage, Chloé Henri explore la relation entre l’humain et son environnement à travers les multiples échelles du design. Son parcours d’arts visuels et ses expériences de travail à l’étranger guident un processus conceptuel holistique dans un souci esthétique. Son intérêt pour les enjeux autochtones l’a menée à entreprendre des formations universitaires sur le sujet et à participer à une étude anthropologique au sein d’une communauté. Elle s’intéresse surtout aux paysages comme vecteur d’autodétermination et de levier politique. De la sorte, elle oriente sa pratique vers l’urbanisme tactique en utilisant le design comme outil vers l’inclusivité, la sensibilisation environnementale et la conservation de patrimoine.

Elle a travaillé au sein de plusieurs organismes sociaux et solidaires qui traitent de la résilience en ville à travers l’architecture transitoire, l’agriculture urbaine, la sauvegarde des pollinisateurs, la lutte aux îlots de chaleurs et la valorisation du paysage communautaire. Son projet de fin d’études porte sur la création d’espaces de transmission intergénérationnelle dans la communauté Atikamekw Nehirowisiw de Manawan. L’objectif est avant tout de faire rayonner les initiatives locales, d’engendrer l’agentivité par le design participatif et de faire ressortir les qualités intrinsèques du territoire jusqu’à l’extérieur de celui-ci. Cette initiative constitue le début d’une démarche professionnelle qui s’intéresse à la responsabilisation des aménagistes en vertu de la réconciliation. 

À propos de Francis Laforest

francisFrancis Laforest est diplômé en urbanisme et étudiant à la maîtrise en architecture de paysage. Avec un début de parcours universitaire en biologie, il s’intéresse particulièrement à la relation entre les bonnes pratiques environnementales en aménagement et leur intégration cohérente et esthétique dans l’espace public. Il a rapidement développé un intérêt marqué et des aptitudes en design et en architecture de paysage au travers de ses expériences académiques et professionnelles. Il a réalisé un projet terminal dans le cadre de sa maîtrise concernant l'implantation des infrastructures vertes dans la ville. Le projet comprend une proposition de réseau d'infrastructures vertes à l'échelle de la ville de La Prairie, en plus de critères d'intégration fonctionnelle et paysagère sur le territoire. Francis a pu développer ses compétences en tant que concepteur en architecture de paysage à l'Atelier Urbain, ainsi qu'en analyse et diagnostic en travaillant pour la ville de Victoriaville à la division transport et projets spéciaux. Il a notamment conçu plusieurs aménagements de parcs, places publiques et rues, en plus de participer à l'élaboration de divers documents de planification (Plan directeur, PPU, Plan d'urbanisme, Plan stratégique, etc.).

AAPC | CSLA 12 crois. Forillon, Ottawa (ON) K2M 2W5