Message de la présidente-élue : Carolyn Woodland

Bonjour à tous,

C'est un grand honneur pour moi d'assumer le rôle de président de l'AAPC et j'accueille avec plaisir les responsabilités de la présidence en m'appuyant sur les forces de notre exécutif et de notre conseil d'administration actuels et talentueux. Au cours de l'année écoulée, j'ai eu le luxe de passer du temps avec Michelle, Hope, Cynthia et Glenn, dans le but de discuter des initiatives des comités existants. Le travail de nos comités est impressionnant, et j'ai rencontré les membres de nos comités pour connaître les nouveaux produits et les études de spécialité à venir. J'ai été le champion du conseil d'administration pour la mise en place de notre nouveau comité sur le paysage et l'héritage culturels avec le président John Zvonar, et nous avons déjà commencé à répondre aux demandes de soutien des efforts communautaires en matière de préservation du patrimoine culturel. 

Bien que nous ayons tous pris un rapide " moment de pause " au printemps dernier à la suite de la pandémie, cette pause et ce regroupement numérique n'ont pas duré longtemps - et nous nous sommes lancés dans une session de travail énergique sur notre réponse au processus pré-budgétaire fédéral, ainsi que dans la discussion de nouvelles approches pour aborder notre plan d'engagement politique en tant que priorité du plan stratégique de l'AAPC.

Nous aurons sans doute des difficultés à rencontrer directement nos principaux politiciens fédéraux pendant un certain temps, mais nous discutons d'autres méthodes pour travailler avec les composantes à travers le pays afin d'obtenir des informations sur les investissements fédéraux dans les projets d'architecture de paysage qui soutiennent la direction de nos " communautés vivables " en appuyant nos contacts gouvernementaux. Ce travail contribuera à l'établissement d'un message frais et substantiel pour approcher nos élus et les hauts fonctionnaires, et mettra directement en évidence l'investissement fédéral dans un large éventail de projets de design urbain, d'infrastructure verte et de transport, ainsi que de renouvellement communautaire, de gestion des actifs naturels et d'adaptation au climat. La dernière annonce du budget fédéral, la semaine dernière, a été une source d'inspiration majeure pour notre profession avec de nouveaux financements pour les projets d'héritage naturel et de transformation verte (Félicitations à notre Comité d'adaptation au climat et à son équipe pour leur persévérance dans l'agenda politique).

Grâce à notre programme de prix et à la publication de notre magazine bilingue, je suis très impressionné par l'excellence de la conception et de la recherche dont font preuve les cabinets établis et les nouveaux leaders dans le domaine. L'ampleur du leadership de l'architecture du paysage dans les domaines de la construction des villes, du changement climatique, des solutions fondées sur la nature pour les infrastructures, de la gestion des ressources, de la réconciliation, de la technologie et de la restauration urbaine témoigne d'une énorme croissance des investissements publics et privés - une croissance que nous devons promouvoir et exploiter. En outre, la qualité de l'implication multidisciplinaire tisse une identité paysagère réfléchie et créative dans les projets qui montrent un changement de paradigme par rapport aux missions d'infrastructure passées. La pandémie a fait prendre conscience à nos communautés de la nécessité de disposer d'espaces extérieurs bien conçus et de l'importance des lieux de santé et des trésors naturels à proximité de chez soi. Nous avons besoin d'un plaidoyer collectif et énergique pour saisir le moment de cette prise de conscience, et pour que chacun d'entre nous, dans ses diverses capacités professionnelles et communautaires, puisse faire entendre sa voix à l'intérieur et à l'extérieur du pays. 

Conformément aux orientations générales de notre plan stratégique AAPC, j'ai hâte de travailler avec les représentants de nos composantes et du Conseil pour :

  • Continuer à améliorer les communications pour une voix nationale de la profession - (y compris les membres du Conseil - les praticiens, les dirigeants d'organismes, les dirigeants universitaires et les intervenants) ;
  • Construire un récit autour de l'investissement fédéral dans les projets de paysage qui apportent une amélioration significative à notre domaine public à travers le pays, et de plaider pour une discussion sur un nouveau paysage pour l'avenir - un pour la récupération et la transformation de la communauté - la messagerie liée à notre direction de communautés saines et vivables, l'adaptation climatique et les changements fondamentaux dans l'inclusion, l'équité et la diversité.
  • Lancer une étude sur la " valeur de l'architecture de paysage ", en mettant à jour la croissance de notre profession au cours des 10 à 15 dernières années, et l'influence que nous avons exercée sur tous les aspects de la construction des villes, des infrastructures vertes et du renouvellement des communautés. Nous aurons besoin de l'aide de tous à cet égard.

Une crise, aussi dévastatrice soit-elle, peut apporter des opportunités inattendues, et notre travail a non seulement constitué un héritage positif pour le changement de paysage dans le passé à travers le Canada, mais il est plus pertinent que jamais alors que nous évoluons et répondons aux prochains défis à l'échelle nationale. 

Je me réjouis de la poursuite de notre dialogue.

Carolyn Woodland

AAPC | CSLA 12 crois. Forillon, Ottawa (ON) K2M 2W5