Appel d’articles : Rénovation et réutilisation adaptative 

Landscapes I Paysages, Printemps 2022

Rédacteur invité : Chris Veres

Date limite : le 30 novembre 2021

Je discutais récemment avec un collègue de DTAH de leur expertise en réutilisation adaptative des bâtiments. Selon eux, tous les projets d’architecture de paysage sont, d’une certaine façon, une réutilisation adaptative des lieux. Cette affirmation m’a quelque peu surprise. Mais à bien y penser, c’est ce que nous faisons dès la conception d’un aménagement, nous adaptons le lieu en fonction d’une utilisation, nous en modifions l’apparence et la perception. 

C’est un concept qui s’applique bien aux bâtiments. La multiplication des émissions de rénovation domiciliaire démontre bien notre penchant pour le bricolage. Il s’agit parfois d’une simple rénovation, de l’utilisation de nouveaux matériaux pour égayer le milieu de vie, mais parfois, des changements structurels sont nécessaires pour répondre aux besoins d’un ménage qui s’agrandit par exemple. Nous modifions constamment notre environnement guidé par une volonté d’améliorer notre qualité de vie. Un projet de rénovation domiciliaire prévoit rarement revenir à l’aménagement initial, car les besoins d’aujourd’hui ne sont pas ceux d’hier. 

Sur le plan de l’architecture de paysage, pourquoi devrions-nous adopter une approche différente? Je m’insurge à l’idée que ce numéro porte exclusivement sur la "restauration" ou la "préservation historique" des lieux. Si nous restaurons un lieu, en quoi le restaurons-nous, et pour qui? Nous ne bâtissons pas des musées... et le temps file. Nous ne sommes plus au 18e ou au 19e siècle ni même dans les années 1990, en cette matière. Le travail et les loisirs évoluent ainsi que nos attentes envers les places publiques. Comment adapter un lieu de manière à refléter la multitude des idées et des identités qui coexistent à un moment donné dans une société, ou qui changent au fil du temps? Comment la réutilisation adaptative peut-elle aborder les enjeux écologiques actuels et à venir, et ainsi contribuer à édifier une société plus saine? 

Dans ce numéro de Landscapes/Paysages, j’invite tous les professionnels du pays à nous présenter des projets novateurs de réutilisation adaptative. Qu’il s’agisse d’un plan directeur à grande échelle ou d’aménagements à petite échelle qui améliorent le tissu urbain, les parcs, les jardins et les rues, ce numéro illustrera l’expertise des architectes paysagistes en matière de solutions adaptées. Savoir observer, évaluer, planifier et mettre en œuvre, nous permet de constamment adapter les lieux que nous apprécions afin d’en assurer la pérennité.

Les villes ternes et inertes ne contiennent guère plus, il est vrai, que les graines de leur propre destruction. Mais la ville vivante et diversifiée possède en son sein les semences de sa propre régénération, un dynamisme suffisant pour assurer sa pérennité. (traduction libre)
― Jane Jacobs, The Death and Life of Great American Cities

Directives à l’intention des collaborateurs

•    Date limite pour proposer des idées d’articles, de synopsis : 18 octobre 2021
•    Date de tombée : 30 novembre 2021
•    Longueur des articles : articles de fond de 1400 à 1600 mots, articles courts de 300 à 500 mots.
•    Illustrations : une douzaine d’illustrations pour un article de fond, et une ou deux illustrations pour les articles courts. Les images doivent avoir une résolution minimale de 300 ppp et inclure une légende ainsi que le nom de l’auteur des images. Des directives complémentaires sur les illustrations sont disponibles sur demande.

Biographie

Inclure une brève biographie (environ 50 à 60 mots), une photographie, une adresse courriel et une adresse postale (pour les exemplaires gratuits). Nos auteurs sont la voix de LP, et nos lecteurs souhaitent connaître les auteurs des articles. Dans votre biographie, indiquez la nature de votre travail et votre lieu de résidence, mais soyez bref. Nous vous invitons plutôt à nous parler de vous et de votre lien avec le contenu de votre article ou le thème du numéro.  

Voici un exemple de biographie tirée du numéro Esprit :

Originaire de Winnipeg, Ryan Wakshinski est un architecte paysagiste primé par l’AAPC. Il œuvre au gouvernement du Manitoba depuis 2009 au sein d’une équipe multidisciplinaire responsable d’un programme annuel d’immobilisations de 10 millions de dollars, touchant toutes les facettes de la conception, du développement et de la construction. Père d’une fille de cinq ans, Hazel, il apprécie la détente que lui procure le golf ainsi que la méditation Vipassana qui lui permet d’accepter sa façon de jouer au golf! ryan.wakshinski@xxxx.ca

Soumissions

Envoyez vos idées, vos synopsis à Chris ou Laurie. N’hésitez surtout pas à nous contacter pour toute question ou information supplémentaire.

RÉDACTEURS (DE CONTENU) INVITÉS :
Chris Veres
cjveres@hotmail.com

RÉDACTRICE EN CHEF LP : 
Laurie Blake
lp@csla-aapc.ca

AAPC | CSLA 12 crois. Forillon, Ottawa (ON) K2M 2W5