Thème du Congrès

Solutions fondées sur la nature dans un monde en mutation

Selon les scientifiques, il nous reste moins de dix ans pour réduire la concentration des gaz à effet de serre (GES) dans l’atmosphère si nous souhaitons limiter l’augmentation de la température mondiale à moins de 2⁰C.  Dépasser ce seuil aurait des conséquences de plus en plus chaotiques sur les systèmes météorologiques, climatiques et écologiques. Les effets des changements climatiques se font déjà sentir et les répercussions sur la société humaine et les écosystèmes qui nous soutiennent s’accentueront.

Les architectes paysagistes, qui sont depuis longtemps les architectes de la nature, reconnaissent qu’ils peuvent faire davantage pour protéger, améliorer et maintenir les écosystèmes afin que la société soit à même de relever les défis à venir. Sous l’égide de la Fédération internationale des architectes paysagistes (FIAP), notre profession s’est engagée dans un plan ambitieux qui propose à ses membres d’atténuer les GES, tout en créant des paysages adaptés à un environnement en mutation.

L’objectif des architectes paysagistes est d’assurer un avenir prospère dans un contexte de changement climatique en créant une société plus résiliente, déterminée à se transformer afin de s’adapter et d’assurer la pérennité de l’environnement, des cultures et de la qualité de vie. Nous pensons qu’avec une planification réfléchie et un design durable, la société peut protéger les régions sauvages, restaurer les écosystèmes endommagés par les activités humaines et assurer la durabilité des espèces et des habitats.  

Au Congrès 2021 de l’AAPC-OALA, on traitera des nouvelles politiques et mesures qui visent à intégrer des approches sobres en carbone dans la planification et le design, et des solutions fondées sur la nature pour assurer une gestion durable de nos ressources terrestres et hydriques.  

On abordera notamment les thèmes suivants :

  • Valorisation de la nature 
  • Réduction des émissions et augmentation de la séquestration du carbone
  • Intégration de la conservation, de l’amélioration et de la protection des systèmes naturels dans la planification et le développement des collectivités
  • Gestion de l’eau de pluie et de neige 
  • Reboisement et amélioration du couvert forestier urbain
  • Planification et aménagement des côtes et du littoral 

Selon l’UICN, les solutions fondées sur la nature (« actions visant à protéger, à gérer de manière durable et à restaurer des écosystèmes naturels ou modifiés pour relever les défis sociétaux [p. ex. changement climatique, sécurité alimentaire et hydrique, et catastrophes naturelles] de manière efficace et adaptative, tout en assurant le bien-être de l’humanité et en soutenant la biodiversité ») nous offrent la possibilité d’éliminer le dioxyde de carbone de l’atmosphère, de séquestrer le carbone et de loger convenablement les populations.  

AAPC | CSLA 12 crois. Forillon, Ottawa (ON) K2M 2W5